Comment choisir le nom idéal pour votre association ?

Actualité

Le nom d’une association constitue sa première identité. C’est ce qui va la distinguer des autres et permettre aux tiers de comprendre aussi bien sa mission que ses valeurs. Un nom bien choisi peut grandement contribuer à l’impact et à la reconnaissance de l’entité dans l’esprit du public. Ceci étant, il faut qu’il soit mémorable, significatif, unique et refléter l’esprit de l’association qu’il représente. Mais comment choisir le nom idéal pour votre association ?

Identifiez l’objectif et les valeurs de votre association

L’objectif d’une association est sa raison d’être, le but pour lequel elle existe. Il doit être clair, réalisable et concis. Pour le clarifier, questionnez-vous sur :

  • le problème que votre structure cherche à résoudre,
  • le besoin auquel elle répond,
  • le changement positif qu’elle veut apporter.

Les valeurs sont quant à elles les principes fondamentaux qui guident les décisions et les actions de votre association. Elles reflètent aussi bien son identité que sa culture. Pour les identifier, veuillez vous interroger sur les principes les plus importants pour votre entité. Posez-vous en plus des questions sur comment vous voulez qu’elle soit perçue et le type d’environnement de travail que vous désirez créer.

Ces deux facteurs sont au cœur de votre organisation et guideront toutes les décisions que vous prendrez. Ils constituent alors une base solide pour choisir un nom qui correspond parfaitement à votre association. S’il reflète fidèlement son identité, il vous permettra d’attirer des membres, des partenaires et des donateurs qui partagent vos valeurs et soutiennent votre mission.

Lire :  Comment Chat GPT révolutionne le travail en entreprise ?

choisir nom association

Comme cette personne qui s’apprête à créer son association, vous pouvez solliciter une plateforme juridique au moment de la dénomination de votre organisation.

La connaissance de votre public cible pour adapter le nom à votre audience

La pertinence du nom de votre association dépend grandement de la résonance qu’il a avec votre public cible. Il faudra alors prendre en considération ce dernier pour faire un choix judicieux. Cherchez à comprendre les intérêts des personnes que vous souhaitez atteindre, leurs besoins, leur tranche d’âge, leur culture… Ces éléments vont influencer le langage et le ton de votre nom, de même que sa capacité à établir un lien émotionnel.

Un nom qui parle directement à votre audience a plus de chances de marquer les esprits et de susciter l’intérêt. Si votre association s’adresse par exemple à des jeunes, un nom moderne et dynamique peut s’avérer approprié. Par contre, si elle vise un public professionnel, un nom plus formel et plus descriptif est préconisé. L’important est d’opter pour un nom représentatif de l’identité de votre organisation, évocateur et attrayant pour ceux que vous cherchez à impliquer.

Vérifiez la disponibilité et l’unicité du nom

Une fois que vous aurez choisi un nom pour votre association, vérifiez qu’il ne dépasse pas les 250 caractères. S’il ne respecte pas cette restriction, il ne pourra être inscrit au JOAFE (Journal officiel des associations et des fondations d’entreprises). Il y a lieu ensuite de mener une recherche d’antériorité, c’est-à-dire vous assurer de la disponibilité du nom choisi.

Pour ce faire, vous pouvez vous aider d’un outil de vérification en ligne. Ce dernier va mobiliser la base de données de l’INPI (Institut national de propriété industrielle) dans une optique de recherche à l’identique. Au cas où une marque serait identifiée pour le nom convoité, cela signifie que celui-ci est indisponible. Sachez que l’usage d’un élément qui a déjà fait l’objet d’une déposition est sanctionné par une amende et une poursuite judiciaire.

Lire :  Les mystères des failles géologiques et leur impact sur notre planète

Dans le cas contraire, il n’existe pas officiellement. L’outil va par la suite vérifier l’existence ou non d’autres marques similaires au nom concerné et d’autres associations qui utilisent ce nom. Si le résultat est positif, il est préférable de choisir une autre dénomination. Il faut qu’elle soit suffisamment distincte des marques existantes pour éviter toute confusion. Quoi qu’il en soit, pensez à consulter un professionnel en droit des marques pour obtenir des conseils spécifiques à votre situation.

Comment protéger le nom de votre association ?

Après vous être assuré de la disponibilité et de l’unicité du nom choisi, envisagez de le déposer en tant que marque auprès de l’INPI. Cela vous confère en effet un droit exclusif sur celui-ci et vous permet d’agir en justice en cas d’infraction. La demande doit se faire par voie électronique, sur le site de l’autorité compétente, et le plus tôt possible. Vous devez joindre tous les justificatifs nécessaires.

Après avoir réceptionné votre dossier, l’INPI vous adresse un accusé de réception qui indique la date du dépôt et son numéro national. Ce document porte en plus la date à laquelle se fera la publication au BOPI (Bulletin officiel de la propriété industrielle). Cette publication officialise l’enregistrement de votre marque. À savoir que vous avez la possibilité d’étendre sa protection à l’étranger, moyennant le règlement de coûts supplémentaires. Si nécessaire, vous pouvez solliciter un avocat spécialisé en droit des associations et des marques.

Laisser un commentaire